Avertir le modérateur

12/04/2008

Arret sur images préfère Dailymotion

Mauvaise pub pour Kewego. Arrêt sur images annonce aujourd'hui la migration de tous ses contenus vidéos sur Dailymotion.“Nous avons fait ce choix d'abord pour des raisons techniques. Vous étiez si nombreux, depuis plusieurs semaines, à vous plaindre de l'inconfort de visionnage de nos émissions, que nous avons estimé qu'il nous fallait un outil neuf, performant, et en constante évolution. L'outil de lecture pour l'instant le plus prometteur, sur la place de Paris, est celui de Dailymotion. Va donc pour Dailymotion”, explique Daniel Schneidermann.

On se souvient que le journaliste se plaignait il y a peu de son précédent hébergeur, incapable de traiter ses enregistrements en temps et en heure. Pour ma part, affligé pour des raisons géographiques d'une ligne 512 ko, je n'ai jamais pu profiter à plein de mon abonnement à @si, car le visionnage d'une vidéo s'interrompait toutes les 5 à 10 secondes. L'arrivée sur Daily est une bonne nouvelle. Cette migration “donnera également davantage de visibilité” aux émissions d'@si, dont on peut supposer qu'elles ont souffert de la situation. Resté célèbre pour ses chiffres de fréquentation inexplicables pendant la campagne présidentielle, Kewego va-t-il se relever de cette claque? Il lui faudra à tout le moins redoubler d'efforts pour se mettre au niveau de ses concurrents.

17:00 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : video, kewego, dailymotion

09/04/2008

Flickr annule la frontière entre photo et vidéo

0c10d345f87e7dd4500348552df0cb8d.jpg Flickr continue de révolutionner les usages des images. La plate-forme de partage de photographies a ouvert aujourd'hui sa nouvelle fonctionnalité d'hébergement vidéo aux comptes pro. Avec une contrainte drastique: une limitation de durée à 90 secondes. Définie après de longs débats au sein du groupe des beta-testeurs, cette limite est issue d'une analyse fine des usages actuels des plates-formes. Aujourd'hui, l'iconographie créative est surtout représentée par l'image fixe, alors que l'image animée est principalement utilisée pour faire circuler des copies de contenus télévisés.

Impossible en une minute et demie de reproduire la dernière chanson des Tokio Hotel. En excluant la fonction d'archive, qui représente aujourd'hui l'usage majoritaire sur YouTube, Flickr règle par la même occasion la délicate question des droits d'auteur. Et fait le pari que cette limite encouragera la production d'un corpus vidéo conforme aux habitudes revendiquées de la plate-forme, qui favorisent une iconographie amateur de qualité. Pourtant, dès ce matin, les premiers exemples de téléchargements réels s'écartent des cartes postales modèles opportunément fournies par les beta-testeurs, et montrent le goût du jeu et du détournement des flickeriens.

Il va falloir patienter un peu pour constater la réponse inventée par les usagers face à cette contrainte peu banale. On peut s'attendre à la voir alimenter un nouveau genre de vidéo créative. Elle favorisera aussi les captations brèves au téléphone portable. Mais la vraie nouveauté réside dans le mélange dans un même espace des iconographies fixe et animée. Présentée dans un format de meilleure qualité que ceux utilisés par YouTube ou Dailymotion, la vidéo sur Flickr ne se distingue en rien des photographies, et va pouvoir être soumise aux mêmes usages et intégrée aux mêmes circulations. Cette rencontre étroite de contenus que les canaux traditionnels ont maintenus jusqu'à présent dans des univers séparés est une véritable révolution, qui traduit enfin l'unité technique sous-jacente des outils. Rendez-vous dans quelques semaines pour en observer les effets.

20/03/2008

Du son dans l'image

"Amateur" de Lasse Gjertsen est devenue une de mes vidéos préférées (un grand merci à lilious pour son signalement). D'après Wikipédia, c'est devant le désintérêt de ses professeurs pour sa première oeuvre: "Hyperactive" (mai 2006), que le jeune norvégien abandonne le Kent Institute of Art & Design, où il étudiait l'animation. Diffusé sur YouTube, cet exercice de montage sur le principe de la batterie humaine se verra classé à la troisième place des Most Creative videos de la plate-forme en ligne, avec près de 7,5 millions de vues.

Recourant au même principe du sample visuel, "Amateur" sera diffusé à partir de novembre 2006 (près de 8 millions de vues à ce jour). Gjertsen, qui ne pratique aucun instrument de musique, mais a réalisé divers remix à base d'enregistrements échantillonnés, se sert ici du montage vidéo pour créer un morceau associant batterie et piano.

Hybride entre animation et vidéo, le résultat est composé de 40 samples de batterie et 130 de piano. Une performance qui n'est pas sans rappeler les premiers pas du cinéma ou du dessin animé parlant, au moment où se teste l'ajustement de ces ressources disjointes. Les multiples répliques ou parodies qui s'inscrivent dans son sillage sur YouTube sont autant d'hommages à l'inventivité et au talent du jeune vidéaste.

On trouvera une description plus détaillée du processus (en anglais) dans un article du Wall Street Journal du 12/12/2006.

12:45 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : video, youtube, cinéma, amateur, remix

15/03/2008

L'un regarde, l'autre pas

e86da0aefde591f7221e43c3be8fe483.jpgJe note à tout hasard et sans enthousiasme les retombées vidéo produites par la visite officielle de Shimon Peres à Paris le 10 mars dernier. La première, signalée par Guy Birenbaum, montre Simone Veil passant devant Carla Bruni-Sarkozy sans la saluer. Devant le début de polémique, l'ancienne ministre sera contrainte de s'expliquer dans VSD: “Carla Bruni était en retrait. Je ne l'ai tout simplement pas vue”. Commentaire perfide sur Le Post: “Simone Veil l'a sans doute prise pour une hôtesse d'accueil ou une hôtesse tout court...”

La deuxième, aperçue hier sur le site de 20minutes.fr, est issue du même contexte, et montre Sarkozy ne pouvant s'empêcher de reluquer le décolleté avantageux du top model israélien Bar Rafaeli. Classe.

Dans les deux cas, la viralité semble moyenne. Je ne suis pas certain de l'interprétation de ces scories d'importance secondaire. Faut-il déplorer la surveillance que subit le couple présidentiel? Mais l'exercice relève bien d'une occasion publique officielle, censée produire des images. Dans les deux cas, il ne s'agit nullement d'images volées, mais bien de rushes d'équipes professionnelles. Leur diffusion appartient au registre de la blague plutôt qu'à l'attaque politique. Le succès de ces chutes relèverait donc du mécanisme classique du lapsus visuel. D'un autre côté, on ne peut pas ne pas remarquer l'effet que j'ai appelé "petit Poucet": la difficulté pour le couple Sarkozy de ne pas laisser derrière lui ces traces destinées à garnir les bêtisiers du futur (à comparer avec la maîtrise stylistique d'un Obama). A un moment où on nous annonce un changement radical dans le style présidentiel, nous pouvons constater que la métamorphose ne va pas être facile.

08:00 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sarkozy, video

13/03/2008

Comment marche un blog embedded

62b992575ccc95b128aed97c19063da2.jpgPetit tour par les cuisines. Trois semaines après la création du Flipbook, il est possible de se faire une idée un peu plus précise du fonctionnement d'un blog "embedded". A la différence d'ARHV, le Flipbook est en effet hebergé sur la plate-forme de 20minutes.fr. Cet hébergement est gratuit, il ne suppose aucun engagement ni aucune contrepartie. Toutefois, sans qu'existe de lien formel entre le blogueur et la rédaction, celle-ci m'encourage à lui signaler les billets que je juge intéressants. Sur 17 posts, 5 ont fait l'objet de "remontées", soit sur la Une du site ("Cachez ce sein", "Le Parisien découvre la viralité", "L'anti-buzz Cotillard", "La Première Dame rattrapée par ses photos"), soit sur la Une des lecteurs ("La Nouvelle Star"). La différence de fréquentation entre les deux catégories est sans appel. Alors qu'un billet non signalé n'atteint que quelques centaines de vues, les autres voient leur nombre de lecteurs multiplié par dix. Le record est évidemment battu par les photos de Carla Bruni, qui ont attiré plus de 10.000 visiteurs en une journée (voir graphique ci-dessus, journée du 10/03, qui culmine à 13.440 vues) - un score comparable à celui obtenu sur ARHV après un signalement sur le site du Monde.fr.

Ces observations confirment les leçons qui s'étaient imposées pendant l'étude de la campagne présidentielle, qui décrivaient les sites de grands médias comme les véritables catalyseurs du buzz, et les blogs comme de nouvelles sources procurant à la machine médiatique "un combustible toujours renouvelé". Un schéma bien différent de l'opposition des méchants médias et des gentils blogs, couramment promu par la blogosphère, mais aussi de l'antagonisme du méchant buzz et des gentils médias, volontiers véhiculé par les journalistes.

09:20 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : blog, journalisme

11/03/2008

Ségolène invente le soutien à la chaîne

Message de soutien

Bravo à Vincent Glad pour avoir repéré le stakhanovisme apporté par Ségolène Royal à l'exercice du message de soutien aux candidats socialistes: pas moins de 14 vidéos enregistrées sur Dailymotion cet après-midi. Taper "message de soutien" sur son moteur de recherche et classer les résultats par "la plus récente" permet d'obtenir une frise du plus bel effet. La personnalisation du message souffre elle aussi de cette exécution en série, qui fait plus penser à une célèbre chaîne de fast-food qu'à un discours de réception sous la Coupole.

Cet effet de répétition n'aurait pas dû être aperçu. Chacune des vidéos est pensée pour être diffusée par l'intermédiaire du site d'un candidat et d'un seul. Mais c'est la caractéristique du web 2.0 que de permettre l'entrée par d'autres portes. Au lieu de se limiter au menu, chacun peut à loisir visiter les cuisines et découvrir les secrets du chef.

Non qu'il faille imaginer que l'exercice soit moins stéréotypé lorsqu'il est réalisé par d'autres moyens. Mais la mise à nu du processus par le biais des outils publics de la plate-forme est évidemment cocasse. Nul doute que les militants apprendront à camoufler ces effets disgracieux (il suffirait par exemple de diversifier les tags). Dans l'intervalle, savourons ce qui est moins un faux pas qu'un provisoire défaut de jeunesse.

22:05 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : royal, dailymotion

04/03/2008

Arrêt sur images tacle Kewego

Après la contrepublicité de la vidéo "Pauvre con", dont la diffusion hoquetante pendant plus de 24 heures a freiné le buzz, c'est maintenant Daniel Schneidermann qui se plaint de son hébergeur de vidéos. Embouteillé par l'afflux de copies d'extraits de la "Nouvelle Star", dont la nouvelle édition fait de beaux débuts sur M6, Kewego s'est montré incapable de traiter normalement les enregistrements du dernier plateau d'Arrêt sur images (avec Sylvie Lindeperg), qui ont dû être hébergés sur Dailymotion.

Perso, je mets les miennes sur Youtube, comme l'université de Berkeley.

09:35 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hébergement, kewego, youtube

03/03/2008

L'arroseur youtubé

Après Ségolène Royal, Alain Duhamel ou Nicolas Sarkozy: ma pomme... Après avoir disserté sur "l'effet Dailymotion" et la viralité en ligne, me voilà contaminé à mon tour par l'enregistrement sauvage et propulsé contre mon gré sur Youtube (signalé par Fati.m.a).

Par bonheur, il s'agit d'un extrait tout ce qu'il y a de présentable de mon intervention “L’image partagée. Usages sociaux de la photographie sur internet” (dans le cadre du colloque “Enjeux de la photographie à l’heure d’internet”, Maison européenne de la photographie, le 7 décembre 2007).

Présentable... quant au contenu. Quant à la forme, c'est une autre affaire. Enregistrée au camphone, la séquence est de si mauvaise qualité qu'il est utile de confirmer que je me reconnais bel et bien – image et son étant à la limite du perceptible. Mais voilà précisément la caractéristique de la diffusion virale: il s'agit d'un contenu sur lequel je n'ai aucune prise, ni ne sais par qui ni pourquoi il est diffusé (quoique je me demande si je n'ai pas une petite idée...).

La première impression est incontestablement une impression d'étrangeté, avec notamment cette absence de légendage et ce flou visuel qui m'ont obligé à vérifier dans mes archives pour être certain de l'occasion.

Puis une espèce de soulagement après visionnage, ayant constaté que l'extrait ne contient pas de bourde ou de lapsus, suivi d'un certain contentement de se voir ainsi épinglé, sur ce qui est justement mon sujet de prédilection du moment.

Enfin, le professionnalisme reprend le dessus, et me fait observer que cette séquence se trouve liée par ses tags à la série issue de "Everyday". Autrement dit, cet enregistrement impromptu de mon commentaire sur la viralité à partir de l'oeuvre de Noah Kalina se trouve désormais inclus dans la traîne virale générée par cette vidéo. Une conséquence qui n'est pas sans rappeler le terrifiant destin du héros de L'Invention de Morel (Adolfo Bioy Casares, 1940) et qui, après tout, n'est que justice...

13:20 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : viralité, youtube

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu