Avertir le modérateur

17/03/2008

Des mots qui dansent

Il faut s'y faire, sur le Flipbook, on aime Daft Punk. Et surtout "Harder, Better, Faster, Stronger" (2001), dont la postérité en ligne offre déjà la matière d'un sujet de thèse. Transmise par l'amie Gaëlle, voici une autre variation sur le hit du groupe français. Réponse au célèbre Daft Hands (posté le 06/06/2007, 16,382 milions de vues sur Youtube), dont elle reprend le principe, cette chorégraphie est remarquable par sa drôlerie et par la passionnante traduction visuelle qu'elle propose du mécanisme du remix (postée le 23/10/2007, 2,655 millions de vues sur Youtube).

06/03/2008

La Nouvelle Star, le succès du non-consensuel

08ca2d474ade210d670f202985d6c6e5.jpg

Pris connaissance hier soir de la nouvelle édition de la "Nouvelle Star" sur M6 (pas là les semaines précédentes). C'est sans conteste le meilleur programme de divertissement télévisé du moment - et peut-être tout simplement ce que la télé peut produire de meilleur, en ces temps de reconfiguration de la tectonique médiatique.

Le programme a pris de la bouteille. On sent que le virage de la dernière saison a été pleinement intégré. Quand un candidat se risque à un medley de comédies musicales récentes, il se fait fusiller par le jury, Manoukian explose: «Comment tu oses nous faire ça?» Cette année, c'est clair, on est aussi loin que possible de la Star'Ac, et tout près des "Enfants du rock".

Ca commence par le jury, l'ingrédient principal. Qui se souvient de l'équipe de branquignols de la première saison, sortis d'on ne sait où (André Manoukian, Dove Attia, Varda Kakon, Lionel Florence)? Cette année, il y a Lio, dans le rôle de Marianne James (indépendance, larmes, empathie), Sinclair dans le rôle de Manu Kaché (intégrité musicale), plus la trouvaille Philippe Manoeuvre. Il faut bien l'avouer, tout ça a plutôt de la gueule.

Ca continue avec les candidats qui, cette année, ont tous une guitare greffée au bras et chantent comme Janis Joplin. Sauf les égarés de la Star'Ac, ceux qui se sont trompés de casting, et qui servent ici de chair à canon (culte: «Vous chantez comme au XXe siècle», Manoeuvre). On ne va pas bouder son plaisir.

Les castings, c'est le meilleur moment de l'émission. Trente seconde d'exposition pure, de théâtre réel. Plus le backstage, plus les reportages. Un potage bien touillé, sans temps morts, qui a pour fonction de faire apparaître des personnages. C'est de plus en plus sur ce critère (et de moins en moins sur celui du chant) que repose l'émission. Alors que la Star'Ac joue à fond la carte de l'école et d'une méritocratie paradoxale, la Nouvelle Star installe une économie de la rencontre et de la manifestation. Quelqu'un apparaît, à égalité avec un jury copain - et ça fonctionne même pour ceux qui ratent leur casting. Il ne reste plus qu'à changer le titre.

Un divertissement populaire, vivant et réussi. Qui se transforme en sujet de conversation par vidéos en ligne interposées. En se souvenant du succès du premier "Loft", dont l'imitation sur TF1 avait elle aussi piteusement échoué, il faut bien convenir que M6 dispose désormais d'une vraie expertise en matière de télé-réalité. Le secret semble reposer dans le renoncement volontaire au consensus. Une leçon inapplicable pour la première chaîne.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu