Avertir le modérateur

19/03/2008

Les Ch'tis: le triomphe des bons sentiments

3cc94c56e70bc746b582c058fc64c7ef.jpgBienvenue chez les Ch'tis est un film étrange. Un film qui s'amuse à débander les uns après les autres tous les ressorts comiques qu'il a lui-même mis en place. L'antagonisme nord-sud? Dès la scène du restaurant, au deuxième jour après son arrivée, le nouveau venu s'acclimate au fameux parler local, et brise la ressource comique de l'incompréhension. L'asymétrie des personnages principaux? Esquissée sur un mode inspiré du couple Bourvil/de Funès, celle-ci tourne rapidement à une amitié sans nuages. Il en va de même pour la plupart des sources de tensions, comme l'ombre que fait peser la mère tyrannique sur la vie du postier, et qui est effacée d'un revers de main. Reste le dépaysement langagier, comme un décor pour une action sans enjeu.

Peut-on faire un film comique avec de bons sentiments? Sans ironie, sans méchanceté, sans ridicule? Si l'on compare les Ch'tis avec n'importe quel autre grand succès de la comédie populaire, comme Les Aventures de Rabbi Jacob (Gérard Oury, 1973), Les Bronzés (Patrice Leconte, 1978) ou Le Père Noël est une ordure (Jean-Marie Poiré, 1982), on s'aperçoit à quel point ce film est incroyablement bon et gentil.

Et si le secret du succès des Ch'tis résidait précisément dans son côté Bisounours? Avec son scénario d'intégration à l'envers, avec sa petite poste si pittoresque, où les conditions de travail semblent sorties d'un rêve de syndicaliste, l'univers du film est à l'opposé de l'exclusion, de l'indifférence et de la compétition qu'imposent le quotidien sarkozyste.

Plutôt qu'à la lignée de la comédie populaire, les Ch'tis se rattachent à celle des Choristes (Christophe Barratier, 2004), dont le succès inattendu avait déjà montré le goût des Français pour les bons sentiments. Plutôt que l'envie de rire, l'oeuvre de Dany Boon révèle leur envie d'un refuge, d'une parenthèse de solidarité et de chaleur humaine, le temps d'un film.

08:13 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (58) | Tags : cinéma, comique

Commentaires

C'est bon et gentil, oui. C'est surtout enfantin. Rien à voir avec Le père Noël est un ordure qui s'est montré inventif. Ici, pas d'invention, mais des gags téléphonés, prévisibles, attendus. Le public, dès les premières images, sont dans les starting-blocks et explosent de rire (je n'exagère même pas !) dès le premier quiproquo. Dommage, ce serait un film distrayant, mais non, des dialogues entiers disparaissent sous les rires tonitruants d'un public qui a payé pour rire.

Écrit par : nila | 19/03/2008

Au moins un film sans sexe ni violence que je peux montrer à mes jeunes enfants !

Écrit par : JEFE | 19/03/2008

12 millions de spectateurs ça ne s'invente pas !!! c'est mathématiques ...

Écrit par : François | 19/03/2008

Ce qui continue de m'étonner, c'est la "gentillesse" de la critique, si prompte à démolir les films "gentils". Cela dit, je me demande si le bouche-à-oreille n'a pas fait plus pour ce film que le film lui-même.

Écrit par : nila | 19/03/2008

Et si le rire n'était pas sale ??? et si le rire n'était ni vulgaire ni un signe de beaufitude.
Ce film autilise des ressorts classiques, n'a aucun interet dans sa réalisation (si j'en crois tous les critiques qui se sont empressé de retirer leurs commentaires devant son succes populaire) ET ALORS ?

c'est mielleux, c'est naif, c'est du bon sentiment en barres... et ben si 12 000 000 de personnes en redemandent, il y a peut être une raison nina de vouloir payer pour rire...

Écrit par : ivan | 19/03/2008

Bah ! Ca ne fait pas de mal une ch'tite régression de temps en temps.

Écrit par : Mathaf Hacker | 19/03/2008

Remarque pertinente dans votre premier commentaire nila.
Je crois que le succès du film est pricipalement dû au fait qu'au premier visionnage on ne peut pas tout entendre à cause des éclats de rires, alors les gens sont obligés d'aller le revoir une seconde fois, pour tout entendre (et rire encore plus et donc ne pas tout réentendre et donc devoir y retourner, c'est une spirale infernale ce film)

Écrit par : Zélie | 19/03/2008

Le film est peut-être plein de bons sentiments, mais je ne l'ai absolument pas trouvé drôle, je me suis fait chier...

Écrit par : SanJi | 19/03/2008

rien à dire, mais je le dis.

(c'était juste mon ch'ti mot gentil du jour)

Écrit par : d.gauthey | 19/03/2008

Bah les goûts et les couleurs... en tout cas toi aussi tu fais partie des 12milions.

Écrit par : Zélie | 19/03/2008

Et oui ce film va à l'encontre de la tendance des artistes français qui semblent tous sur le point de se pendre, et ça fait du bien!
Je vais au cinéma pour me détendre, pour ressentir de l'émotion positive, pour vivre une histoire que j'aurais envie de vivre!
J'ai envie de voir un film où les gentils gagnent et où les méchants perdent.
Je n'ai pas envie de ressortir du cinéma avec un arrière-gout amer dans la bouche.
Je ne vais pas au cinéma pour entendre dire que j'ai une vie de merde, pour ça j'ai déjà les journaux.

Écrit par : Jide | 19/03/2008

On se demande bien pourquoi les gens ont envie de cumuler rire et bons sentiments en ce moment...
Pour ceux qui connaissent la série Action (sortie en DVD), il y a une excellente explication à cela lors d'une audition d'un producteur de films d'action par un sénateur dans un épisode, le producteur étant entendu pour s'expliquer sur la surenchère de ses films. Le producteur, après avoir énuméré les pires travers du cinéma de blockbuster (intrigues simplistes, personnages manichéens qui gagnent toujours à la fin, grosses explosions et aliens qui téléphonent maison), conclut par : "si les gens veulent voir tout cela, c'est pour oublier pendant deux heures la merde que vous foutez". C'est pas plus compliqué que ça. Les gens ont besoin de croire que le monde des Ch'tis existe. Ce sont nos nouveaux Bisounours, vous avez raison.

Écrit par : Anne Honym | 19/03/2008

Si tout simplement, le succès de ce film, tenait dans son attitude contraire aux mœurs qui ont actuellement cours dans les entreprises et au gouvernement! Si tout simplement, les français avaient envie de retrouver ce temps ou on pouvaient etre collègues de travail et amis. Si tout simplement le bonheur était dans la simplicité! Au lieu de ce monde ou l'on ne prend plus le temps de vivre! La nostalgie a parfois de beau coté.

Écrit par : L'aigridenantes | 19/03/2008

C'est pas vrai meme dans les loisirs, y a toujours un abruti pour meler Sarko à l'histoire... C'est dingue quand meme. Foutez lui la paix un petit peu !!!

Écrit par : oxxxo | 19/03/2008

Merci D.Boon et toute son équipe pour ce film magnifique, tendre, plein de vérité,beaucoup d'humour, bien interprèté,d'une grande simplicité et sincèrité.J'ai ADORE.
1h45 de pure bonheur, joie, rire etc.. et si le soleil ne brille pas toujours dans le ch'Nord au dessus de leur tète, il est éblouissant dans leur coeur.
Un bijoux du cinéma Français.
12 millions d'entrées, eh bien BRAVO.C'est totalement mérité.Comme quoi les succès ne se préfabriquent pas à l'avance avec que du commercial " Asterix aux jeux débiles ".
J'ai hatte de le revoir en dvd ou Blu-ray que j'acheterai dès la sortie.

Écrit par : jcb | 19/03/2008

BLOGBUSTER ?

AG tenterait t'il de drainer le public des Ch'tis vers son blog par mots-clés interposés ?

Histoire de compléter un précédent Billet?

Écrit par : dd2g | 19/03/2008

Merci D.Boon et toute son équipe pour ce film magnifique, tendre, plein de vérité,beaucoup d'humour, bien interprèté,d'une grande simplicité et sincèrité.J'ai ADORE.
1h45 de pure bonheur, joie, rire etc.. et si le soleil ne brille pas toujours dans le ch'Nord au dessus de leur tète, il est éblouissant dans leur coeur.
Un bijoux du cinéma Français.
12 millions d'entrées, eh bien BRAVO.C'est totalement mérité.Comme quoi les succès ne se préfabriquent pas à l'avance avec que du commercial " Asterix aux jeux débiles ".
J'ai hatte de le revoir en dvd ou Blu-ray que j'acheterai dès la sortie.

Écrit par : jcb | 19/03/2008

Critique lamentable. Décidément, en France, on n'aime pas le succès. A croire qu'on voudrait que tout se casse la gueule. Par pitié, arrêtez de tirer l'ambulance !!!

Écrit par : jean | 19/03/2008

"Tirer l'ambulance" est excellent, je m'en resservirai, merci ;-)

(@dd2g: j'ai vu le film hier, écrit le billet ce matin. Par hasard , ça tombait au moment où il passait la barre des 12 millions d'entrées. 20minutes.fr a mis un appel de Une vers mon billet - je n'y suis pour rien ;-)

Écrit par : André Gunthert | 19/03/2008

es Ch'tis: le triomphe des bons sentiments ... ou d'un film simple, sur des gens simples, la vie .. la vraie tout simplement. Pas besoin de gros bras, de "poufs" préroxydés sur une affiche, un vrai moment de bonheur.

Écrit par : garseb | 19/03/2008

En quoi est-ce un crime un film pétri de bons sentiments ? une oeuvre sans violence et pornographie ne peut-elle mériter de l'intérêt? En france on a toujours nos pseudo intellectuels pour donner mauvaise conscience lorsqu'un film rassemble. Pour ma part je pense que le succès du film s'explique par le fait que les gens s'y retrouvent. Il évoque des vies simples, des gens sans prétention, qui désirent rire et ne pas s'empêtrer dans la morosité de la routine quotidienne. Les intellos franchouillards, gonflés d'orgueil et fascinés par leur propre nombril, n'aiment pas les gens dénués de prétention, je dirai même plus :ils ne peuvent même pas les comprendre. Vive les chtis, un film qui rassemble les générations et qui évoque une douceur de vivre peut-être perdue pour beaucoup...

Écrit par : Pedroluis | 19/03/2008

"En quoi est-ce un crime un film pétri de bons sentiments ?" Et où ai-je dit que c'était un crime? Je sais bien que ce billet comporte un peu plus de 10 lignes, mais il n'est pas si long qu'on ne puisse aller jusqu'à la fin. Si vous faites cet effort, vous verrez que je suis parfaitement d'accord avec vous (y compris, d'ailleurs, sur les intellos franchouillards).

Écrit par : André Gunthert | 19/03/2008

Très bonne analyse. Les ch'tis sont effectivement dans le créneau d'un "Choristes" ou d'un "Amélie Poulain", des films gentiment con-cons sur une france rêvée (aux accents quelque peu poujadistes) par un public déprimé. En tout cas très belle (et courte) apparition de l'immense Galabru.

Écrit par : noel boly | 19/03/2008

J'ai tendance à finir de lire tout ce que je lis, à l'exception des livres de Balzac qui m'assoment. Vous semblez stigmatiser ces "bons sentiments" du film, vous les mettez en avant, occultant le coté comique qui selon vous est quasi-inexistant, le succès du film s'expliquant par ces fameux "bons sentiments". Parler de film "bisounours" ne parait pas être le meilleur des compliments pour celui-ci. Il souligne le coté enfantin, donc on peut railler les spectateurs qui sont allés le voir en masse : des adultes qui veulent être infantilisés, qui cherchent à se réfugier dans le monde de l'enfance... Je considère pour ma part la légèreté comme essentielle, à ne pas confondre avec la superficialité..Les chtis est un film léger, une réelle distraction, à l'opposé de bien des films français qui se veulent engagés et réussissent le tour de force d'être à la fois d'une lourdeur indigeste et d'une superficialité désespérante par l'empilement de poncifs. Bonne journée à vous.

Écrit par : Pedroluis | 19/03/2008

"accents quelque peu poujadistes" ??? J'ai failli avaler de travers mon bout de sandwich en lisant de tels propos... Il est vrai que j'avais déjà entendu un pareil laius pour "Amélie Poulain" (film qui m'insupporte par ailleurs). Outre le fait que je m'interroge sérieusement sur la faible connaissance du "poujadisme" des gens qui l'invoquent pour décrier de tels films, ces propos me confortent dans mes impressions : tout film n'ayant pas une bonne dose de violence, pornographie, et surtout de pseudo-provocation (les intellos adorent la provocation mais seulement quand elle est convenue et qu'ils ne risquent rien à la faire) un film se retrouve décrié et stigmatisé come neuneu. Et bien s'il vous plait laissez les neuneus entre eux et allez donc au café de flore mirrez votre fabuleux reflet dans les yeux des initiés au bon goût.

Écrit par : Pedroluis | 19/03/2008

moi ce que j'ai ressenti c le cote pedagogique

les differents payasages du nord: lille (son centre ville) , la flandre interieure(bergue et son beffroi),la cote d'opale(et le char à voile), le bassin minier (qui n'est pas aux portes de bergue)
bergue aurait ete plus à l'est on aurait eu droit à sars poteries et le lac du val joli

la nourriture : les friteries et le resturant où toute les plats traditionnels sont enumeres , la biere le genevievre

le caractere des gens du nord et tous les poncifs : aimant boire, rire ,accueillants
pas intellectuels , quasi simplets, habitant dans un habitat desuet

c'est con ; moi ce succes me surprend
ca me fait plutot penser à asterix . le nord serait le dernier village hors du village mondial

Écrit par : maxx | 19/03/2008

Il y avait une ambulance dans le film ? :-)

Écrit par : nila | 19/03/2008

Si vous saviez à quel point me font "chier" les gens que le film a fait "chier". En effet les prétendus intellos qui déversent un rire barbare, dans le but de blesser et toujours sous le couvert démago "d'aide aux plus défavorisés", ces gens là m'indisposent. Ceux qui rient sainement sont les mêmes qui écoutent encore un oiseau qui chante

Écrit par : fiber | 19/03/2008

Le succès du film me surprend parce que je ne l'ai pas trouvé si bête... J'aime bien ce genre de film. Les comédies pleines de bons sentiments et de choses simples. Celles qui vous montrent que la vie est belle si on la voit avec de beaux yeux.
Par contre je n'ai pas tant ris... Je comprend ce que dit nila. La salle riait vraiment pour rien. C'est un peu comme si, après tant d'éloges, ils pensaient devoir s'étrangler de rire à chaque gag. Même s'ils n'étaient pas toujours vraiment conquis....

Écrit par : christelle | 19/03/2008

Oui "poujadistes", La France des clochers et des petits commerçants (ce qui n'est pas péjoratifs, loin de là), vous pouvez avaler de travers votre bout de sandwich et vous plonger dans une bio de poujade

Écrit par : noel boly | 19/03/2008

Pour aborder un un autre côté du succès des ch'tis ,c'est le nombre de spectateurs malgré le P2P.Un bon film ne souffre pas du P2P au contraire.

Écrit par : jacques | 19/03/2008

J'ai tendance à croire que le cinéma ne se résume pas à d'un côté, la pornographie et la violence, de l'autre les bons sentiments. C'est résumer le cinéma au divertissement hollywoodien, qui n'a absolument rien à voir avec l'art cinématographique. On peut tout-à-fait aimer le divertissement, Jean-Pierre Foucault, les z'amours, Navarro etc... mais par pitié trouvez un autre mot que "cinéma".

Le cliché du film français-intello est assez pratique pour justifier de regarder les vieilles bouzes hollywoodiennes que même si on s'endort pendant le film on a passé un bon moment et on a tout compris à l'histoire.

Personnellement, dans le cinéma, j'aime bien être surpris, et bêtement j'aime bien le génie. Et quand le gentil il tue le méchant à la fin et qu'à la dernière scène tout le monde rit de bonne humeur parce qu'on est soulagés qu'il y a plus de danger, je suis pas trop surpris.

Certes, le fait que l'on vive une époque de merde explique sans doute le succès de ce film, mais je suis pas sûr qu'il contribue à l'améliorer.

Bref, s'il n'y a que les bons sentiments comme argument pour inciter à aller le voir, ça donne pas envie...

Écrit par : Jean-Pierre Martin | 19/03/2008

J'ai adoré et ri du début à la fin. La dernière fois que j'ai payé pour voir un film remonte à 2000. et ne risque pas de payer pour les films à l'affiche pour les semaines qui viennent.

Au Gaumont de St Denis il n'y avait pas que des ch'ti déracinés, la salle était pleine et a applaudi à la fin. Film bon et gentil, peut-être mais ce n'est pas une tare, ce serait même une qualité lorsque l'on vit en société.

Il y a bien longtemps j'ai travaillé dans les Flandres françaises, pas le pays ch'ti, Bergues, Cassel, Arnèke, Esquelbecq, curieux j'ai retrouvé dans ce film l'ambiance au boulot, le langage, l'amitié, les déconnades. Et si ce film était le reflet de la vie dans ce nord si loin de Paris et de ses bobos prétentieux.

Parigots de malheur qu'en y voit eune vaque y n'a peur

Écrit par : bede | 19/03/2008

Pour une fois que l'on a un vrai film français, qui troune, qui plait au gens, qui fait rire, vous le pourrissez. Tous cela pour quoi? parce que vous êtes trop nul pour vous détendre et passer un bon moment. Pour une fois largué une ca... et redevenez des personnes simple sans prétention, juste heureuse de vivre.

Écrit par : bonhomme | 19/03/2008

Et bien moi j'ai ADORE !! Quand je suis allé voir le film j'avais appris une mauvaise nouvelle et je n'avais pas le moral... Je me suis bien détendue, bien éclatée et j'étais MDR (Mort de Rire pour les plus anciens). Quand on va voir un film on sait de quoi il en retourne en général, donc ceux qui n'aiment pas n'y vont pas c'est tout. J'aime pas Rocky ou les films violents et bien je ne critique pas, je ne les regarde pas point final.

Écrit par : thica | 19/03/2008

J'ai revu "Un air de famille" et "Cuisine et dépendances" hier soir, un régal...

Écrit par : Jean-Pierre Martin | 19/03/2008

Comme l'écrit bien Christelle, dire qu'on n'a pas ri ne veut pas dire qu'on a trouvé le film nul et encore moins qu'on est nul.

Écrit par : nila | 19/03/2008

Bonjour à tous et à toutes

je voulais juste dire, que moi personnellement, je pense que si le film, a si bien marché, c'est vraiment grâce à Dany Boon (en plus , 1 vrai Nordiste) voilà, je voulais aussi dire que les gens du Nord ou du Sud, il y'a des biens et des mauvais partout , voilà .

( je suis du Nord)

Assia

Écrit par : Assia | 19/03/2008

Et bien moi je m'attendais à une critique objective de film : intérêt du scénario, atmosphère du film, esthétique du tournage, est-ce qu'on passe un bon moment...que sais-je encore? et bien non, encore une fois, ça tourne au débat, Nord/Sud, intellectuel/vulgaire (?), syndicats/Sarkozy (?!!!)
Que de snobisme.
Pourquoi comparer ce film à Rabbi Jacob et aux Bronzés? Quel rapport?
Bien entendu que les films reflètent l'époque dans laquelle on vit. C'est pas nouveau.
Toutes ces remarques donnent plutôt l'impression de gens se masturbant l'esprit pour savoir qui a fait la meilleure pseudo-analyse d'un film qui semble marcher.
Oui les gens ont fait une bonne promotion de leur film. Et alors?
Pour ceux qui ont passé un bon moment, tant mieux pour eux. Pour les imbéciles qui sont allés le voir rien que pour dire qu'ils l'ont vu, c'est dommage.

Il faudrait juste arrêter de s'écouter parler de temps en temps
....

Écrit par : Mary | 19/03/2008

J'ai ete le voir hier, et non seulement j'ai bien rit, mais en plus le film m'a emu, m'a donne envie.

Ce film me rapelle que le mode de vie que voudrait nous voir adopter Sarkozy, n'est pas une fatalite. L'egoisme, le chacun pour soi, le regne de la loi du plus fort, ce n'est pas une obligation. On peut vivre au milieu des autres, en accord avec eux, et non en competition permanente.

Partager ne nous rend pas plus riche, c'est evident, mais si c'etait ca la recette du bonheur......

Écrit par : yves | 19/03/2008

Plus je vois Dany Boon dans de bons films, plus je pense à Bourvil. Dans joyeux Noêl , boon était vraiment poignant.

Écrit par : Mathaf Hacker | 19/03/2008

Bonsoir

Je voudrais juste dire à MARY
que c'est pas trop gentil se que tu dis
tu traites d'Imbéciles, se qui sont allés voir le film de Dany Boon, rien que pour dire qu'ils sont allés le voir.
Tu sais , on parle tellement de ce film, que c'est tout à fais normal , que tout le monde s'interesse
C'est 1 film avant tout familiale, les gens on envie de rire au cinéma

Assia

Écrit par : Assia | 19/03/2008

Au moins un film sans sexe ni violence que je peux montrer à mes jeunes enfants !
Ecrit par : JEFE | 19.03.2008
Ha ? Parceque d'habitude vous leur montrez du sexe et de la violence ? Ce sont quand deux composants courants de la vie c'est vrai. Evidement à la sauce Amerloque(s) (humaines)...
Ca à de la gueule et aprés au MacDo. Je parie qu'il adore l'araignée... Pardon spiderman...

Écrit par : marc | 19/03/2008

C'est un film que les gens avaient besoin de voir. Avec les choses qui se passe actuellement ce film redonne le sourire et les français s'y retrouve dedans. Il est simple et drôle. Même si les blagues sont un peut téléphoné mais ils sont pas énorme non plus. Ce film reste quand même sans prétention avec des petits moyen pas comme le dernier Astérix.
Bref, ce film tombe à point nommé. Ils ont été dessus d'Astérix et ce film ne ment pas sur l'humour. C'est un petit moment agréable à passer.

Écrit par : noelson | 19/03/2008

" l'univers du film est à l'opposé de l'exclusion, de l'indifférence et de la compétition qu'imposent le quotidien sarkozyste."!!!

Bravo au journaleu courageux qui à écrit ça!!!

On en attendait pas moins du journaliste de base de chez 20 minutes qui comme tous ses autres compères se torturent l'esprit à abattre du Sarkozy.

Ah bon? Sarkozy impose l'indifférence? Si je savait que cela dépendait d'un gouvernement, ca fait longtemps que je militerais pour qu'il la fasse partir!!!

Eh puis finalement je vous comprends monsieur le journaliste qui vous improvisez (si mal) journaliste politique, au détour d'une critique de film pour une fois bien faite, elle. En effet, quand on voit l'état lamentable dans lequel se trouve la gauche, on comprend bien l'envie de ses partisans de rabaisser la droite au maximum, mais le chemin sera long et il va faloir tirer fort, très fort sur la corde pour la faire tomber!

Une ouverure bien lamentable qui prend pourtant sa source dans un raisonnement fondé et intelligent.

Écrit par : Guillaume | 19/03/2008

excellent film, ca fait du bien de rire de temps en temps
et au fait, on parle bien de cinéma non ? certains trouvent encore le moyen de parler de sarkozy, c'est dingue ça !!!! ca devient une obsession chez beaucoup de gens
bref je recommande vraiment ce film

Écrit par : isa | 19/03/2008

Un film plein d'humour mais surtout avec une chaleur humaine tellement vraie. Et çà fait du bien, on en a tellement besoin !

Écrit par : Annie | 19/03/2008

Guillaume, idiot, André Gunthert n'est pas journaliste. Il faudrait prendre l'habitude de regarder le titre du site sur lequel vous lisez - et éventuellement lire la rubrique "A propos" : vous avez quitté le site de 20minutes (sur lequel, d'ailleurs, il n'y a pas de journalistes non plus).

Écrit par : Souplounite | 19/03/2008

Merci, Souplounite (Souplounite? Je me demande si je ne reconnais pas le style - et l'humour...) de rétablir la triste vérité: on m'a en effet retiré ma carte de presse alors que je reportais un message transmis par une source en béton à partir d'un SMS. A l'époque, on venait de l'inventer, et les rédactions étaient encore scrupuleuses. Les choses ont bien changé depuis internet, le taser et Carla Bruni.

Bon. Encore un comm', et ça fera cinquante... Au-delà de l'exposition sur 20minutes, il semble bien que ce film touche à quelque chose de particulier. J'hésite encore à le faire inaugurer un nouveau genre - le film de bons sentiments -, mais il me paraît assez évident qu'une simple comédie n'aurait pas soulevé pas de telles réactions. Indiscutablement un vrai symptôme.

Écrit par : André Gunthert | 19/03/2008

A lire les com... Certains lecteurs-spectateurs ont laissés leurs bons sentiments au cinéma pour retrouver la vraie vie. !!

Reste que Ce soir, la seule évocation de N'. Sarkozy lors d'.un repas très privé a coûté la mise en pièce (de façon complètement inconsciente comme sous l'effet d'une angoisse subite) d'un gâteau qui ne demadait pourtant qu'à se laisser déguster...

Signe des temps ?

@andré :Blogbuster, c'était bien sûr une plaisanterie .

Écrit par : dd2g | 20/03/2008

Petite note au passage: il est amusant de constater que les sarkozystes, si habitués à voir le président soumis à une critique au canon, prennent maintenant la simple évocation de son nom pour une insulte. Mon expression "quotidien sarkozyste" est évidemment purement descriptive, elle équivaut à "période pompidolienne", et désigne par raccourci un moment de l'histoire dont il est difficile de nier qu'il est caractérisé par la présidence d'un dénommé Nicolas Sarkozy. Le fait d'assimiler cette simple nomination à une critique est évidemment savoureux et révèle que les sarkozystes ont désormais rejoint les plus virulents des détracteurs du régime dans le sentiment d'une détestation généralisée. Bon courage à eux pour les quatre ans qui viennent (et un bon stock de Rennie)!

Écrit par : André Gunthert | 20/03/2008

Je n'ai sans doute pas été transporté par ce film, ni ri à chaques mots Ch'ti parce que je ne trouve pas ma vie si pourrie que ça, et que je n'avais pas besoin de me "refugier" dans tous ses bons sentiments. Bref, pour un film à 3.50 €, c'était sympa, et au vu de toute les critiques, je suis heureuse de ne pas l'avoir trouvé génialissime. ^^

Alors ce besoin de voir des films bisounours, c'est parce que le monde va extrémement mal ou juste par que les français sont des éternels insatisfaits ? Hum, p-e un peu des deux. Toujours est-il que comme beaucoup de gros succès, je trouve qu'il y a trop de public par rapport à la qualité du film, mais bon...Ca fait pas de mal !

Écrit par : Mkorrigane | 20/03/2008

Pas vu le film

(irai sans doute pas)


Vù d'ici il fait partie de cette suite d'oeuvres qui avec A.Poulain ou La Mome -par ex.- dessinent une anthropologie de la modernité française commencèe avec le bicentenaire en 89 . Rien n'y échappe : villes patrimoine art groupes sociaux qui disparaissent et communautés qui se re-construisent. Et les Zamericains confirment l'image que les français se font. D'eux-mêmes en leur concédant un oscar...

L'èpoque est déçidemment joyeuse !

Écrit par : dd2g | 20/03/2008

Une seule interrogation me vient me vient :

" Et le plaisir là-dedans ? "

Attention : le mot plaisir n'est pas un gros mot !

;) ;)

Écrit par : Bédouine84 | 20/03/2008

Beau lapsus ! Deux fois "me vient " !

J'ai vraiment bcp aimé ce film ! ... parce que j'ai pris vraiment du plaisir à cette simple histoire que nous voudrions être une part de la nôtre.... de temps en temps.

Écrit par : Bédouine84 | 20/03/2008

Je suis originaire du nord. Je vous lis depuis tout à l'heure et je me lasse. Ce film met tout simplement l'accent sur l'acceuil que peuvent recevoir toutes les personnes qui arrivent dans notre région, sans préjugés, sans haine raciale, en ne restant pas indéfferent à l'autre. J'ai ressenti ce même acceuil lorsque je me suis rendu au sénégal (séjour de deux ans). En effet, Les gens se cotoient pour qu'ils sont et non pour qu'ils ont et cela change tout dans les relations entre les Humains...

Écrit par : lionel | 20/03/2008

Je suis du Nord-pas -de-calais .M.Boon a présenté une partie de l'iceberg de notre région sous sa forme caricaturale et parfois avec une nostalgie ancienne de notre mode de vie dont nous en conservons les racines . Le Nord a balayé d'un revers de la main sa misérable vie et ceci depuis longtemps .Des gens accueillants il y en a partout en france mais chez nous c'est dans nos gênes bien qu'il existe aussi des imbéciles pince sans rire ou qui sourient quant ils se brulent. Nous ne laissons pas une famille crever de faim ,la misère des autres nous fait mal au ventre ,en fait l'aide a un être humain est spontanée et ceci en toute circonstance. M.Sarkozy a dit "je ne laisserai personne sur le bord du chemin " il a 100 ans de retard ,dans le Nord c'est automatique.A l'inverse ne profitez jamais de notre bonne générosité a des fins personnelles et permanente ceci pourrez être néfaste pour vous (parole de Ch'ti).
A tous les ch'tiot et ch'tiote biloute de France ,voyez ce film dans un moment de détente en famille ou avec les amis et oubliez vos préjugés ,nous avons tous besoin d'un peu d'oxygène . La vie est trop courte ne la prenons pas dans le mauvais sens alors partageons nos méthodes de vie qui je suis sûr peuvent être positive d'une région a l'autre.

Écrit par : ed | 20/03/2008

Vu hier soir, tout le monde s'est ensuite couché avec le sourire HIN...Que demander de plus à un film de cet acabit.
Et c'est avec un certain plaisir que j'ai lu qu'il flanquait une raclée au trés dispendieux Astérix et je ne sais quoi ( les JO je crois ! ) au box-office.

Écrit par : Fran | 02/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu