Avertir le modérateur

15/03/2008

L'un regarde, l'autre pas

e86da0aefde591f7221e43c3be8fe483.jpgJe note à tout hasard et sans enthousiasme les retombées vidéo produites par la visite officielle de Shimon Peres à Paris le 10 mars dernier. La première, signalée par Guy Birenbaum, montre Simone Veil passant devant Carla Bruni-Sarkozy sans la saluer. Devant le début de polémique, l'ancienne ministre sera contrainte de s'expliquer dans VSD: “Carla Bruni était en retrait. Je ne l'ai tout simplement pas vue”. Commentaire perfide sur Le Post: “Simone Veil l'a sans doute prise pour une hôtesse d'accueil ou une hôtesse tout court...”

La deuxième, aperçue hier sur le site de 20minutes.fr, est issue du même contexte, et montre Sarkozy ne pouvant s'empêcher de reluquer le décolleté avantageux du top model israélien Bar Rafaeli. Classe.

Dans les deux cas, la viralité semble moyenne. Je ne suis pas certain de l'interprétation de ces scories d'importance secondaire. Faut-il déplorer la surveillance que subit le couple présidentiel? Mais l'exercice relève bien d'une occasion publique officielle, censée produire des images. Dans les deux cas, il ne s'agit nullement d'images volées, mais bien de rushes d'équipes professionnelles. Leur diffusion appartient au registre de la blague plutôt qu'à l'attaque politique. Le succès de ces chutes relèverait donc du mécanisme classique du lapsus visuel. D'un autre côté, on ne peut pas ne pas remarquer l'effet que j'ai appelé "petit Poucet": la difficulté pour le couple Sarkozy de ne pas laisser derrière lui ces traces destinées à garnir les bêtisiers du futur (à comparer avec la maîtrise stylistique d'un Obama). A un moment où on nous annonce un changement radical dans le style présidentiel, nous pouvons constater que la métamorphose ne va pas être facile.

08:00 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sarkozy, video

Commentaires

Au titre de 1er personnage public (sinon officiel) à signifier publiquement (mais avec quelle discrétion et élégance) le dédain que semble lui inspirer la situation, est-ce que Simone Veil ne "représente" pas, ici, le sentiment général des français-française ?

Au vu des résultats de dimanche dernier, cette image fait sens. Même si la viralité ne prend pas.

Écrit par : dd2g | 15/03/2008

Ces buzz sur des regards, des gestes, des salutations distinguées ou non, ne présentent aucun intérêt. Même s'il y a beaucoup à redire sur les comportements inélégants des uns et des autres, je sature quelque peu sur la propension des médias à gloser sur les fautes de goût, de langage et de manières des "people politiques". Ces "fautes" sont indiscutables, mais ce que je réprouve, ce n'est pas l'acharnement qui sévit sur la personne du Président, mais, et c'est l'essentiel, la dérive "big-brotheresque" qui alimente l'actualité en général, et je me demande pourquoi les citoyens français qui réprouvent les intrusions dans le domaine privé, et de ce fait observent attentivement les positions de la CNIL dans cette problématique, je me demande donc pourquoi ces mêmes citoyens se montrent si perversement friands de toutes les indiscrétions qui circulent sur la "toile".... Le paradoxe est de taille !

Écrit par : sophie M | 15/03/2008

Si vous voulez évoquer Simone Veil, l'indiscrétion dont vous parlez sophie a été captée par les caméras officielles du "pool" installé à l'Élysée pour nourrir les chaînes de télévision en images... Nous ne sommes pas dans le domaine privé mais dans un "dîner d'État" dont la coulisse fournit par ailleurs la matière à 8 pages sur Carla Bruni dans Paris-Match... Ne mélangez donc pas images volées et communication voulue...mal maîtrisée.

Écrit par : guy birenbaum | 15/03/2008

En réponse à Guy : certes il s'agit de communication voulue, cela a toujours été clair et ne fait pas débat en ce qui me concerne. Ce que je déplore, et l'on peut estimer cette attitude comme rétrograde, c'est que ce genre de buzz généré par la Toile...fasse débat. Ce que je déplore, c'est que toutes informations estimées comme un tant soit peu croustillantes occupent certains journalistes qui les relaient de façon directe ou indirecte, lesquels connaissent l'appétit du citoyen pour toute chose dégageant un parfum de scandale, les premiers et les seconds se nourrissant mutuellement. Et enfin, ce que je déplore, c'est que toute forme d'exploration et de communication des images sur le Web ne génère pas une réflexion, ne réveille pas les consciences sur la valeur des polémiques au quotidien. Internet est un outil merveilleux...et une malédiction. Faisons fi des poignées de mains, des regards dans les décolletés, des mots malheureux, et concentrons notre attention sur le partage de l'information utile. Elle existe, fait sporadiquement la une de l'actualité, et pourtant rien ne fait autant record de durée dans les médias que les "sarkozades"... Tant d'autres enjeux sont ailleurs ! Rire aussi est nécessaire, aussi trouvons des raisons de rire de plaisir et non de dégoût.

Écrit par : sophie M | 15/03/2008

J'ai toujours trouvé assez paradoxales les longues explications destinées à convaincre du caractère inintéressant de tel ou tel objet. Je respecte absolument les hiérarchies de chacun, mais il me semble qu'il serait plus cohérent de partir d'une règle simple: sur mon blog, c'est moi qui décide ce qui a ou non de l'importance. Je n'oblige personne à être d'accord avec moi, mais il est inutile de perdre son temps à essayer de me convaincre du contraire. Vous ne savez rien de mon agenda, ni pourquoi je m'attache à noter ces exemples. Ce n'est certainement pas pour des raisons politiques. Une véritable réflexion sur les usages des images ne peut que se baser sur la prise en compte d'exemples réels: c'est quand nous pourrons en mettre un certain nombre en série que nous serons capables d'en déduire les mécanismes, et non en émettant des jugements a priori. Vous pouvez "faire fi" de tout ce que vous voulez - mais je vous informe que ce blog existe à des fins d'observation, et qu'il n'est pas dans mes intentions de faire fi de quoique ce soit.

Écrit par : André Gunthert | 15/03/2008

Enfin un blogue (et un blogueur) intéressants!
Oui, André G... Les images parlent et en disent long. Nous avons affaire à un NOUVEAU couple présidentiel des plus inédits et qui s'est bien trouvé pour toutes les mauvaises raisons. Mais qui se ressemble s'assemble. Amour ? Non, c'est plutôt un cas d'extrême narcissisme mutuel, et de réglements de comptes persos.
Je suis Française vivant en Amérique du Nord et peux vous assurer que de ce côté de l'Atlantique, ce couple fait la risée générale, (même si NS aime aller faire du gringue à Bush)... Pour la première fois de ma vie, j'éprouve un sentiment de honte vis-à-vis de notre "leader" et représentant national.
Sa muflerie et son arrogance sans pareilles à notre époque (l'époque des rois est révolue en France il me semble et Dieu merci) envers la presse -même internationale- et les concitoyens qui ne sont pas de son bord, n'est pas différente dans le FOND de celle de sa compagne ambitieuse et arriviste qui lui aurait ri à son grand nez s'il n'était pas élu M. le Président.

La muflerie et l'arrogance de Mme BS (bullshit) consiste à assumer que son passé de catwalk walker pour vendre des robes que personne ne porte, ou de chanteuse qui massacre entre autres les poèmes du grand poète irlandais Yates, pourrait s'accorder avec la nouvelle fonction qu'elle s'est allégrement mise sur le dos. Elle aime les hommes de Pouvoir! bien, c'est pour cela sans doute qu'elle file doux dernièrement... Mais qui peut oublier la classe avec laquelle elle s'exprimait en disant "Y'm'faut un mec à la basse" et qui chantait "Quand je vois Fernande, je bande..." du bon vieux Brassens!!!_Vraiment classe! Bien sûr ses photos en tenue d'Eve n'arrangent pas les choses...Citations : "Sarko nous l'avait bien promis: il allait tout faire pour que le pays se redresse." "C'est un vrai président, il partage tout avec ses concitoyens, même le c--- de sa femme."
Cela dit, pour en revenir au débat de ce post, pourquoi une femme d'envergure comme Simone Veil, politicienne de cœur qui travaille dur pour la France depuis des lustres, aurait à s'excuser devant une novice qui, elle, n'a fait queue d'alle? Elle a le droit de saluer qui elle veut et de respecter qui elle veut. Et cela est notre prérogative à tous.

Écrit par : ParisBlues | 19/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu