Avertir le modérateur

07/03/2008

D'un obscur recoin du net...

Reçu hier une demande d'interview pour un projet de documentaire consacré au "phénomène des buzz négatifs". Je cite: «Du "CV vidéo de Mathieu Vaidis" au "Casse toi pauvre con" de Nicolas Sarkozy, nous expliquons par quels mécanismes et avec quelles conséquences éventuelles, propos et images de tout un chacun peuvent se répandre d'un obscur recoin du net aux unes des médias traditionnels.»

Ma réponse: «Merci de votre invitation. Puis-je toutefois vous faire remarquer que la vidéo "Casse toi..." a été tournée par une équipe professionnelle, puis diffusée sur le site du Parisien.fr, qui a fait retirer ses copies non autorisées de Dailymotion et Youtube, de façon à conserver le contrôle de son copyright. Il s'agit donc d'un exemple qui illustre l'inverse de ce que vous souhaitez démontrer ("se répandre d'un obscur recoin du net aux unes des médias traditionnels."). Peu désireux de participer à une manipulation médiatique de plus sur internet, je suis au regret d'avoir à décliner votre invitation.»

«Se répandre d'un obscur recoin du net aux unes des médias» est une formule poétique et puissante. Ce qu'elle désigne n'est rien d'autre que cette nouvelle potentialité offerte aux usagers d'internet, qu'on dénomme habituellement viralité. La qualifier par l'expression "buzz négatif" montre à quel point les médias traditionnels résistent à l'idée de se voir dépouillés de leur pouvoir de diffusion, et de leur rôle dans l'appréciation de ce qui compte ou pas. A leurs yeux, on le comprend, tout buzz est forcément négatif, puisqu'il ne provient pas d'une instance institutionnelle légitime. Les producteurs de cette émission ne s'en rendent probablement pas compte, mais ce que promeut insidieusement leur formulation ("recoin obscur", "buzz négatif"), c'est ni plus ni moins le retour à la bonne vieille censure.

10:05 Publié dans télé | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : viralité, journalisme

Commentaires

Je me demande dans quelle mesure les vidéos venues du net (hors publicité) et les codes visuels qui les définissent comme tel, ne seraient pas devenues un « label » qui signifierai en gros pour les millions de gens qui découvrent ces vidéos à la télévision : « inédit, irrévérencieux, jamais vu à la télé, venez voir ! ». Et si en plus, c'est estampillé « buzz », alors là, bingo.

Je m'explique : lors du buzz de la vidéo du CTPC (« Casse Toi Pauvre Con » ;-) et de nombreux autres, j'ai remarqué que les chaines de télévisions diffusaient des images en basse définition, filmées ou capturées sur un écran d'ordinateur. Il y a quelques années (ne serait-ce que 2 ou 3 ans), les rédactions se seraient empressés de demander la « bande » haute définition directement au Parisien ou à l'agence (quitte à payer des droits ou afficher les logos qu'il faut) plutôt que de diffuser des images de mauvaises qualité. D'ailleurs il me semble que l'agence qui dispose des droits à proposer au préalable la vidéo à plusieurs autres supports médiatiques très important qui ont refusés… pour y revenir une fois que l'étiquette buzz fut accolée, par le biais des captures d'écran.
Je remarque que ces vidéos basses définition (pas seulement parce qu'elles sont issues de caméras amateurs mais surtout parce qu'elle sont pixelisées par la compression et la petite taille du lecteur internet) sont de plus en plus fréquentes à la télévision : sans doute parfois à cause de l'impossibilité ou de la difficulté d'obtenir rapidement la source en haute qualité et les autorisations qui vont avec, mais aussi parfois, il me semble, pour bien montrer aux téléspectateurs que ces vidéos viennent du net, avec les sous entendus qu'il y a derrière. Pratique également en cas de clash avec les auteurs ou les acteurs : « ça vient du net, ce n'est pas de notre faute » (cf. Laurent Joffrin au moment du divorce du président, même si le contexte était différent).

Tout cela peut paraître hors sujet mais je tenais à donner mon avis là dessus car finalement, il y a probablement eu bien plus de gens qui ont vu cette vidéo à la télévision (un simple passage dans un 20h fait déjà plus que le nombre de vues cumulées), et il me semble que les codes visuels qui trahissent une diffusion originale sur le net commencent à avoir de plus en plus d'effet sur le grand public télévisuel.

Écrit par : ouinon | 07/03/2008

Très intéressante remarque sur la diffusion TV des captures d'écran.

Écrit par : André Gunthert | 07/03/2008

Merci ;-) Les grosses fautes d'orthographes glissées un peu partout le sont moins, je suis désolé… Je m'en rends compte souvent après publication, même après relecture.

Écrit par : ouinon | 07/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu